Analyses de données

Droit au Sommeil a réalisé des analyses

  • sur les données publiques de tickets « DansMaRue » relatives aux signalements Terrasses (disponibles à J+3 mois)
  • sur les données sonométriques des méduses BruitParif

Il est indispensable que les pouvoirs publics s’emparent des données et orientent leur action en fonction des analyses.
– Explosion des signalements DansMaRue sur les thématiques « Terrasses » en 2021 (+815% vs 2019)
– 90% des établissements signalés au moins une fois
– Le Top 10 des rues signalées couvre 15% des signalements globaux
– Le délai moyen de clôtures des signalements DansMaRue s’est fortement réduit, cependant, sans réelle prise en charge, et un motif de clôture unique
– L’exposition au bruit des activités est très préoccupante, bien au delà des normes OMS, et comparable aux catégories les plus sensibles en équivalent bruit routier
– Le bruit des activités est un enjeu de santé et salubrité publique. Il y a urgence.

Sur 10 sites observés:

  • Les nuits en septembre 2022 sont en moyenne légèrement moins bruyantes qu’en septembre 2021.
  • 2 sites se rapprochent de la cible intermédiaire de 55dB max de nuit:
    5 rue de l’Espérance et 51 quai de Seine.
  • 7 sites sont exposés à un niveau critique, supérieur à 62dB.

Le bruit de jour a considérablement baissé place Ste Catherine entre septembre 2021 et septembre 2022.

Nous complétons par une représentation réalisée par le twittos @GregorPardalis mettant en perspective les signalements en nombre et fréquence avec le volume de terrasses permettant d’identifier des secteurs critiques.

Archives

Analyses signalements terrasses

Analyses bruit